Les conseils d'expert > Ce que mange bébé > Bien démarrer la diversification alimentaire

Bien démarrer la diversification alimentaire

Grande étape ! Votre bébé va manger autre chose que du lait ! Entre les conseils de votre belle-mère et les recommandations qui changent sans arrêt, nous faisons le point sur la bonne manière de diversifier avec le professeur Patrick Tounian, chef du service de nutrition pédiatrique de l’hôpital Armand-Trousseau de Paris (APHP).

 

A quel âge commencer la diversification alimentaire ?

Professeur Patrick Tounian : Il est recommandé de commencer à diversifier entre 4 mois et 6 mois. Pas avant, pas après. On ne fait plus la distinction entre les familles à terrain allergique ou non. Concernant l’âge, il est également important d’introduire le gluten sous forme de céréales infantiles, de pain, de pâtes ou de biscuits entre 4 et 7 mois pour limiter au maximum les risques d’intolérance au gluten.

 

Quelles sont les autres précautions à prendre concernant les allergies ?

Professeur Patrick Tounian : Il est important de proposer les aliments les plus allergisants comme les œufs, les poissons, les fruits exotiques, les fruits à coque et l’arachide entre 4 mois et 6 mois. Cela permet probablement de limiter les allergies contrairement à ce que l’on pensait jusqu’à très récemment.

 

Comment débuter la diversification ?

Professeur Patrick Tounian : Jusqu’à un an l’enfant a simplement besoin de 500 ml de lait maternel ou infantile par jour pour couvrir ses besoins. La diversification sert surtout à mettre le bébé en contact avec des protéines alimentaires et à lui faire découvrir des nouvelles saveurs. L’idéal pour les enfants au biberon est de mettre une ou deux cuillères de purée de légumes directement dans le biberon. On peut aussi tout à fait commencer par les fruits. On peut tester ce que l’on veut.

 

Même le sucre, le sel et les graisses ?

Professeur Patrick Tounian : Oui, dans la mesure où c’est en dose raisonnable pour rehausser le goût.

 

Que penser des petits pots ?

Professeur Patrick Tounian : Ils ne sont ni inférieurs, ni supérieurs. Ils sont juste plus pratiques. On peut s’en servir en toute sécurité et sans remords.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Login

Lost your password?